Hotel La Conchiglia Palinuro Hôtel 4 étoiles

  • italiano
  • English
  • español
  • français
  • Deutsch
  • русский
  • 日本語
  • 中文


Oenogastronomie - Best Western Hotel La Conchiglia Palinuro

Arrivée Arrivée
Départ Départ
Clients par chambre
Adultes Enfants

Les boulettes de chou avec des ingrédients cultivés dans notre jardin bio au Best Western La Conchiglia Hôtel Palinuro, sur la côte du Cilento.



Le « régime méditerranéen » tire ses origines de l’histoire de l’Italie du Sud et du Cilento, qui nous sont parvenues par tradition, dans la forme et les usages des habitudes alimentaires grecques : enracinées et maintenues au fils des siècles, avant la misère qui caractérisa le Moyen-Age, successivement de la tradition paysanne méridionale.La tradition alimentaire des paysans a élaboré, au cours des siècles, ce système appelé aujourd’hui « Régime Méditerranéen », étudié et codifié par le médecin américain Ancel Keys, débarqué à Salerne, suite à la cinquième Armée en 1944, qui fut touché par les habitudes alimentaires saines de la population du Cilento, où il se transféra par la suite, précisément à Pioppi-Pollica, afin d’approfondir ses études sur les effets que l’alimentation a sur les « maladies du bien-être » (hypertension, artériosclérose, diabète et, en général, les maladies cardiovasculaires).

C’est ainsi qu’est né le régime méditerranéen constitué d’une alimentation à base de pain, pâtes, légumes, huile d’olive extra vierge, peu de fromage, poisson bleu, fruits et vin, avec une consommation limitée des aliments de luxe comme les viandes et les desserts.

Cette façon de se nourrir a été ensuite comparée aux régimes d’autres pays à forte incidence de maladies cardiovasculaires comme la Finlande, l’Allemagne, les Etats-Unis, confirmant encore aujourd’hui la validité de la découverte du Dott. Keys, qui, le 26 janvier 2004, a fêté ses 100 ans.

Sur tout le territoire du Cilento, vous pourrez déguster les diverses spécialités du régime méditerranéen, comme la très recherchée Mozzarella de Bufflonne Campane, tout juste confectionnée avec tous les autres dérivés collatéraux, comme la ricotta, très fine, fraîche ou salée, le yaourt, les « provole » (fromage) et la rare « mozzarella nella mortella », les fromages de l’arrière-pays, l’huile d’olive extra-vierge à Dénomination d’ Origine Protégée, produite avec une olive autochtone, la célèbre « Pisciottana ».